Coffee Stories

Quatre moi en mer
By
Series: Coffee Stories, dessert #1. Price: Free! Words: 3,200. Language: French. Published: April 5, 2014. Category: Fiction » Fantasy » Short stories
Loïc Shultz voulait partir loin, abandonner la réalité. Mais c'est la réalité qui l'abandonna, le jour où il apprit que sa vie était un film.
Les fourchettes parlent-elles le grec ancien ?
By
Series: Coffee Stories, dessert #2. Price: Free! Words: 7,940. Language: French. Published: April 17, 2014. Category: Fiction » Fantasy » Short stories
La plupart des objets sont inertes et inoffensifs. Mais certains ont plus de volonté que d'autres. Les portes qui claquent, les clous qui dépassent, les imprimantes qui tombent en panne, les verres qui vous glissent des mains... Vous pensez vraiment que tout ça n'est dû qu'au hasard ou à la maladresse ? Avant d'être atteint du syndrome de la page blanche, Anthony Flitz le croyait, lui aussi.
Sentiments à vendre
By
Series: Coffee Stories, dessert #3. Price: Free! Words: 4,390. Language: French. Published: April 28, 2014. Category: Fiction » Science fiction » Short stories
Sur Terre, il y a les animaux, et il y a l'homme. Entre les deux, il y a la chimie des Sentiments. Amour, Amitié, Compassion... Tout se vend, tout s'ingère, tout se prend. Certains disent qu'avant, il y a longtemps, les humains pouvaient ressentir des émotions positives par eux-mêmes, sans rien devoir acheter. Mais personne n'y croit vraiment.
Joyeux anniversaire
By
Series: Coffee Stories, dessert #4. Price: Free! Words: 4,010. Language: French. Published: May 13, 2014. Category: Fiction » Science fiction » Short stories
J’ai toujours fait ce qu’il fallait. J’ai toujours été comme il faut, ni trop, ni trop peu. Des années de mimétisme au service de ma sociabilité. Et malgré cela, aujourd'hui, tout le monde m'a oublié.
CasSandra
By
Series: Coffee Stories, dessert #5. Price: Free! Words: 3,120. Language: French. Published: July 10, 2014. Category: Fiction » Inspirational
Il y a des gens avec qui on se lie, sans explication, sans raison. Parce qu’on sent que c’est comme ça, de cette manière que les choses doivent être. Certaines routes sont faites pour se croiser. Moi, j’ai croisé celle de Cassandra.