Email this sample to a friend

Chapitre 1
La vie en soi

C‘est d’un petit village au nord de l’Italie que nous allons vous relater ce fait divers. Le printemps est au rendez-vous, le soleil brille de ses mille feux. À l’horizon se dessine une montagne verdoyante jonchée d’habitations. Pour y accéder, un chemin sinueux recouvert de pierres et d’herbes creusé par le passage des véhicules.

La vie parait paisible, sans problème majeur. Les résidents de cette contrée semblent ignorer la croyance spirituelle. La petite église située au flanc de la montagne fait résonner le son des cloches pour interpeller toutes ses âmes qui boycottent le sermon du curé. Seules quelques vieilles femmes sont présentes. Elle sent bon l’encens et dégage une énergie puissante, les rayons du soleil forment un faisceau de lumière qui l’éclaire, et fait ressortir les couleurs vives des vitraux. C’est un lieu privilégié ou chacun peut retrouver une paix intérieure.

C’est un dimanche ordinaire, la maison des Cassini s’anime, les bruits familiers résonnent. Dehors le chant des oiseaux fait écho d’un arbre à l’autre. Le pas lourd du père fait craquer l’escalier de bois, le signal du réveil matinal est donné, le chien aboie de plaisir et demande à sortir. La mère s’active dans la cuisine et prépare le petit déjeuner de la famille. Les enfants dorment et semblent être indifférents au bruit. Il est huit heures et demie.

Ma petite chambre se trouve sous le toit de la maison. Je m’étonne d’être encore dans mon lit. Je sens la fièvre en moi, et des douleurs dans tout le corps. Cachée sous mes draps je n’ose sortir du lit. Soudain un coup fait trembler la porte de ma chambre, c’est le maître de la maison qui me rappelle à l’ordre :

Previous Page Next Page Page 2 of 221