José Maria Arguedas

Biography

José María Arguedas (1911-1969), écrivain et ethnologue péruvien, est l'une des figures majeures de la littérature latino-américaine du XXe siècle. Promoteur d'un métissage des cultures andine d'origine quechua et urbaine d'origine européenne, il est considéré comme l'une des figures emblématiques du Pérou contemporain.

Fils naturel d’un avocat itinérant et d’une servante indienne, il sera victime des mauvais traitements de sa marâtre. Il prend l’habitude de se réfugier auprès de la domesticité auprès de laquelle il découvre la culture et la langue quechua. Il poursuit des études de Lettres à l’Université tout en militant pour la cause des républicains espagnols. Il passe près d’un an en prison après avoir participé à une manifestation antifasciste (1937-38). Au cœur de l’œuvre de José María Arguedas se trouvent les romans : Yawar Fiesta, 1941 (Yawar Fiesta : La fête du sang, 2001) ; Diamantes y pedernales ; Los ríos profundos, 1958 (Les Fleuves profonds, 1966) ; Todas las sangres, 1964 (Tous sangs mêlés, 1970) et un roman-journal posthume non traduit en français El zorro de arriba y el zorro de abajo, 1971.

José María Arguedas est aussi l’auteur de poèmes, de contes et de récits : La agonía de Rasu Ñiti (1962) et Amor mundo (1967). Son expérience de la prison fournira le thème d’un roman, El sexto (1961).

José María Arguedas a poursuivi une carrière d’ethnologue qu’il aborde par le biais du folklore et de la tradition orale. Toute son œuvre est marquée par la dualité linguistique et culturelle entre l’espagnol et le quechua. Elle exprime avec grand lyrisme et profondeur le monde mythique des indigènes, avec la persistance de ses traditions magiques. Reconnaissant le talent du romancier on lui confiera le ministère de la culture de son pays et il fera de la langue Quechua la langue officielle du Pérou avec l'espagnol.

Toujours fidèle à la tradition quechua de son enfance, il a vécu l’expérience du Pérou divisé entre monde andin indien et dominé et monde côtier hispanophone et dominant. N’étant jamais tout à fait parvenu à surmonter ce déchirement culturel, malgré sa réussite professionnelle et souffrant de dépression nerveuse, il se donne la mort en 1969.

Publiés à L'Herne:
Diamants et silex. Roman traduit par Ève-Marie Fell.

Where to buy in print


Books

Diamants et silex
By
Price: $6.29 USD. Words: 18,030. Language: French. Published: March 2, 2012 by Editions de L'Herne. Category: Fiction » Cultural & ethnic themes » Hispanic & Latino
Diamants et silex raconte, sur un fond d’orchestre rural, la confrontation sociale des seigneurs avec leurs serfs indiens dans un village de la cordillère andine. Dans cet univers féodal sans pitié, une autre bataille se livre entre les puissances de la vie et celles, délétères, de la mort.