Chroniques de Galadria V - Un Nouveau Départ

Glaide a finalement rejoint ses amis après plus de six mois de séparation, et tous sont riches de nouvelles expériences et découvertes.
Alors que de nouveaux compagnons se joignent au groupe et que de nouvelles amitiés se forment, la quête du Destructeur fait un pas décisif en avant.
Les mêmes adolescents, la même mission, et pourtant il s’agit bien là d’un nouveau départ… More

Available formats: epub, mobi, pdf, lrf, pdb

About David Gay-Perret

NB : la liste de tous mes livres se trouve en bas de page.
NB: the list of all my books can be found further down.

Bonjour à tous ! (en Français plus bas) / Hi everybody!

The space here being rather small, I decided to write the text only in French. However the book itself is being translated into multiple languages: these translated versions are/will be available on major retailers' websites (Apple, Amazon, Kobo...) but NOT Smahswords. As of now I have:
- Español / Spanish (Crónicas de Galadria)

You are also most welcome to send me a message at david(dot)gayperret(at)gmail.com in English or Swedish!

In any case thanks for stopping by! And don’t hesitate to visit another website related to my work, in English this time: http://www.jamendo.com/en/artist/David_Gay-Perret
--------------------------------
Pour les francophones et/ou anglophobes maintenant !

Heureux que vous fassiez une tour sur ma page !
Avant toute chose sachez que mon livre est en cours de traduction en plusieurs langues et qu'il est/sera disponible chez les distributeurs classiques (Amazon, Apple, Kobo...). Actuellement j'ai :
- Español / Espagnol (Crónicas de Galadria)

Bref, je vais donc me présenter un peu : je m’appelle David Gay-Perret, né en 1989 à Annecy, France (tout près de Genève avec un très beau lac !) où j’ai aussi vécu les 20 premières années de ma vie. Désormais je vis et travaille en Suède, ma patrie de cœur !
J’ai écrit le livre « Chroniques de Galadria », que vous découvrez ici, durant 7 années, de mes 13 ans à 20 ans. En fait, la fin coïncide avec mon départ pour la Suède, début d’une « nouvelle vie »… Bien sûr l’histoire a été modifiée de nombreuses fois durant le parcours (et la forme aussi à mesure que mon niveau de Français évoluait), mais plusieurs points sont restés les mêmes : le rêve, l’aspect conte philosophique, l’idée Maggs/Protecteurs et d’autres points clés de l’histoire que je ne révèlerai pas ici (ce serait dommage de gâcher la surprise !).

Durant ces 7 années, les « CG » comme nous les appelons affectueusement (et c’est quand même plus court !) m’ont plus ou moins pris tout mon temps. Je me faisais un devoir de retranscrire dans l’histoire tout ce que je vivais, voyais, découvrais ou expérimentais. D’une certaine manière je vivais dans ce livre plutôt que dans la réalité…
A vrai dire cette idée centrale de rêve était inspirée de ma situation : pendant des années je rêvais de vivre sur cet « Autre Monde », et la réponse à ce désir a pris la forme d’un livre… Et il m’a fallu attendre la toute fin du récit pour réaliser qu’en vérité la vie même était un rêve ! Et aussi à quel point l’histoire était riche de symboles, pas toujours évidents à trouver.
Un autre point intéressant est la correspondance troublante entre les évènements qui m’arrivaient, et le passage de l’histoire sur lequel je travaillais, l’exemple le plus flagrant étant de mon côté la découverte du Développement Personnel avec le livre « Le Guerrier Intérieur » de Thierry Pasquier et les conséquences sur ma vie, radicalement changée, au moment précis où j’attaquais la fin du récit, alors que Glaide se développe à son tour avec tout ce qu’il a appris sur la route : j’arrivais au bout de cette histoire, ce qui allait marquer la fin d’une époque, et en même temps je travaillais à améliorer ma personne alors que mon départ pour la Suède approchait, marquant également la fin d’une époque. Du coup toute ma propre évolution trouvait naturellement sa place dans l’histoire.

Cela dit je n’ai pas été seul dans mon travail : j’ai certes débuté à 13 ans, motivé par la parution de « La Prophétie des Pierres » écrit par la très jeune Flavia Bujor à l’époque, mais ce n’est qu’à 17, après avoir reçu un soutien précieux de ma professeur de Français, que je me suis réellement mis au travail (tandis qu’au début j’avais en tête un petit livre de moins de 100 pages) : rédaction d’une page au moins tous les soirs, retravaille du premier volume, le seul écrit à l’époque, etc… Jusque-là le livre n’avait été qu’une vague idée, en arrière-plan, bien que l’idée de l’Autre Monde et mes rêves associés aient toujours été présents. Mais soudain le récit est devenu central dans ma vie. Et alors que je progressais, l’un de mes amis d’enfance est petit à petit devenu l’une des personnes les plus importantes à mes yeux : Arthur Clément a passé son temps à discuter avec moi de tous les aspects des CG, à découvrir chaque personnage, à me donner des idées lorsque je me trouvais dans l’impasse, à dessiner des ébauches de cartes et, au final, à vivre l’aventure comme je la vivais. Il est probablement le seul qui comprenne réellement toute la portée de cette épopée, et il est toujours à mes côtés, alors que nous travaillons désormais à diffuser cette histoire.
Bien qu’ayant tenté de le remercier à la fin du volume 6 dans la section adaptée, je crains qu’il n’y ait pour moi aucun moyen de lui rendre justice… Merci encore vieux frère !

Enfin l’un des derniers points à mentionner est probablement la musique (peut-être certains d’entre vous auront-ils remarqué que le site web que je donne est un site de musique libre…) : les grandes lignes des Chroniques de Galadria me sont venues à l’esprit après avoir joué à Final Fantasy X et aussi et surtout en écoutant de la musique (la musique du jeu, et bien d’autres styles). J’ai toujours aimé la musique, et elle s’est avérée une composante très importante dans la rédaction de ce livre. Si importante en vérité que j’ai fini par composer mes propres musiques, liées aux CG.
Au début j’ai simplement utilisé cette histoire déjà existante pour me donner de l’inspiration, mais maintenant écouter ces compositions me permet de revivre l’intensité de l’histoire : je revois des images, des émotions…
N’hésitez donc pas à écouter tout ça pour prolonger l’aventure, ou simplement la rendre plus intense !

Pour conclure je dirais que je ne pense pas être un auteur : j’ai simplement écrit une histoire qui me tenait à cœur, sans avoir pour objectif de devenir un professionnel (idem pour la musique par ailleurs).
L’univers de Galadria pourrait sans peine donner naissance à une flopée de suites et diverses extensions, mais il n’en sera rien : je vous laisse à vous, lecteurs, le soin de vous approprier ce monde et d’en créer les passages manquants. Mon rôle s’arrête avec la narration de la vie que j’aurais aimé avoir à l’époque : la vie de Glaide, un homme qui a réalisé son rêve…

David

david.gayperret@gmail.com
http://www.jamendo.com/fr/artist/David_Gay-Perret

Also in Chroniques de Galadria

Also by This Author

Reviews

This book has not yet been reviewed.
Report this book