de

Giselle Renarde

 

 

Mme Rose m'appelait paresseuse parce que j'avais dix-neuf ans et je ne savais toujours pas conduire. J'avais ma conduite accompagnée, mais les voitures m’effrayées. Tous mes amis avaient leurs permis de conduire, alors je n’ai pas pris la peine d'apprendre.

Mais Mme Rose m’a dit que je devrais. Elle conduisait une camionnette et elle disait que la conduite était la clé de l'indépendance d'une femme.

Mme Rose était la femme la plus indépendante que j'aie jamais rencontrée. Mes grands-parents vivaient à la campagne et Mme Rose était leur voisine. Elle m'avait toujours dit de l'appeler Marie-Louise puisqu'elle n'avait jamais été mariée et elle n'était pas du tout une «Mme», mais mes grands-parents étaient exigeants quant à la formalité. Ils ne pensaient pas approprié d'appeler une femme son âge «Mlle».

Donc je l’appelais « Mme Rose ».

Previous Page Next Page Page 2 of 14