Guy Alexandre Sounda

Biography

Guy Alexandre Sounda est né au Congo Brazzaville. Il a créé son association, la compagnie du Théâtre Poème, en juin 1997 à Pointe-Noire. Il travaille autour de 3 registres (le drame, le poème, le conte) pour construire un langage qui au plus près résume ses idées-forces et induit une triple perspective : celle du poète dont le regard va de l'intérieur à l'extérieur des choses, celle du comédien dont l'expression co-verbale évoque le monde dans sa fluidité et sa complexité, puis celle du conteur dont la parole éclaire nos zones d'ombres.

On l'a souvent qualifié de rêveur, rebelle, révolté, subversif. Ce sont là des indications qui justifient plutôt ses expériences : il a été formé aux techniques du jeu théâtral entre 1986 et 1992, initié au chant, au mime, à la danse, au conte, aux arts clownesques et à l'écriture et à croisé des personnalités généreuses dont l'apport a déterminé le reste du chemin. De Brazzaville à Rome, en passant par Ouagadougou, Bienne, Paris et Dakar, il a travaillé avec et ou sous la direction d'artistes, passeurs de mots et de rêves :

Jean Claude Loukalamou, Nicolas Bissi, Gilles Butin, Lionel Pouliquen, Georges Mboussi, Guy Stanislas Matingou, Danièle Rétif, Paul Milongo, Clémentine Magiera, Anna Wolf, Annet Hernechen, Françoise Danjoux. Et aussi Roch Banzouzi, Victor Touakanda, Charles Baloukou, Eric Mampouya, Loredana Mauro, Nino Del'angelo, Lamine Ndiaye, Bernard Sallé, Gilles Boyer, Nzey Van Musala, Jonas Dian Daha Labou, Sylvain Massé, Jean Louis Ouakabaka, Roch Baloukou, Arthur Batouméni, Serge Francis Miankoulou. Des noms, mais surtout une colonne de fraternités somptueuses qui témoignent de fond en comble le parcours atypique d'un artiste miné par l'aventure intérieure.

Il a dirigé de nombreux chantiers sur les travaux de Bernard Dors, Artaud, Brecht, Stanislavski, Grotowski, Tchekhov, Brook, et monté une dizaine de créations personnelles. Les plus connues : « l'Ile des enfants perdus, Y a t-il une âme dans mon vers ». Au cinéma, 2 rôles lui ont été confiés : le 1er avec « L'épreuve du feu » réalisé à en 1992 par Camille Mouyéké, et le 2e avec « Les nuits d'Antoine » par Olivier Michaux et Jean-Pierre Makosso en 1997. Comme conteur, il a raconté dans le réseau éducatif, les hôpitaux, les prisons, les veillées pour tous les ages, mêlant contes d'ici et d'ailleurs, s'inspirant des scènes du quotidien, des situations les plus banales.

À Pointe-Noire, entre 1993 et 2001, il a enseigné le Français et le théâtre au lycée. De cette expérience sont nées les Journées culturelles de et pour l'enfance et la jeunesse, un festival que le Ministère de la jeunesse a soutenu. De juillet 2002 à juin 2004, Guy Alexandre Sounda a tourné dans plusieurs pays d'Afrique de l'Ouest (Bénin, Burkina Faso, Niger, Mali, Togo) avant de s'installer pendant 2 ans au Sénégal dans le cadre d'une résidence-implantation qui a débouché sur un festival, le chantier international de théâtre jeune public à Kaolack dont la 3e édition aura lieu en novembre 2009 à Saint Louis.

Guy Alexandre Sounda réside actuellement en Italie.

Where to find Guy Alexandre Sounda online


Where to buy in print


Books

This member has not published any books.